SAINTE PÂQUES

SAINTE PÂQUES 2020

 

 

Le Verbe a perduré que sa chair soit pendue au bois,le Verbe a supporté que les clous soient plantés dans sa chair, le Verbe a éprouvé que sa chair soit transpercée par la lance, le Verbe a enduré que sa chair soit étendue dans la tombe, le Verbe a ressuscité sa chair, il l’offrit aux yeux de ses disciples, s’est prêté à être touché par leurs mains… Ils le touchent et crient : « Mon Seigneur et mon Dieu ». Voici le jour que fit le Seigneur !

 (Sant Augustin)

 

 

 

Chères sœurs,

 

La Semaine Sainte que nous revivons cette année, nous l’avons commencé confinées dans nos maisons d’une manière triste et dans un silence de prière, en ce temps difficile où nous vivons tous en communion avec de nombreux frères et sœurs du monde entier touchés par l’épidémie de COVID 19.

Accompagnons Jésus, homme de douleur qui n’a pas échappé à la mort, qui a bu la coupe d’amertume jusqu’au bout pour souffrir avec nous, pour nous serrer au cœur dans les moments de nos « morts », et « Nous courons aussi avec celui qui se précipite vers la passion, et nous imitons ceux qui sont venus à sa rencontre. Non pas, cependant, pour répandre des branches d’olivier ou des palmiers, des tapis ou d’autres choses de ce genre sur son chemin, mais pour répandre notre peuple dans une humble prosternation et une profonde adoration devant ses pieds. Ainsi nous accueillons la Parole de Dieu qui avance et nous recevons en nous ce Dieu qu’aucun endroit ne peut contenir. Lui, qui est la douceur même, aime venir à nous avec douceur »  (Saint-André de Crète). Allons avec lui à Jérusalem, confiants qu’aucune expérience de la mort ne peut ravir l’espoir et la certitude que Jésus est ressuscité, est présent et vivant parmi nous, et génère avec nous et pour nous une vie toujours nouvelle. Le mystère de Pâques nous rappelle que chaque passion est suivie de la résurrection, celle du Christ et aussi la nôtre, de sorte qu’avec Paul nous pouvons aussi dire: «Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature.

 

Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (2 Co 5, 17). La résurrection du Christ est notre espérance! C’est l’annonce et les meilleurs vœux que nous adressons et partageons avec tout le monde, chantant avec toute l’Église: «Voici le jour que fit le Seigneur: réjouissons-nous!» À vous toutes, sœurs, à vos familles, à vos amis et bienfaiteurs, je souhaite sincèrement la joie et la paix du Ressuscité.

 

Joyeuses Pâques!

 

Sœur Beatrice Dal Santo et Sœurs du Conseil Général des FSCJ

Français